Comment se chauffer à moindre coût ? 

Gestion du chauffage de sa maison

L’hiver est bien installé, avec inévitablement une forte chute de température de temps à autre avant l’arrivée des beaux jours. En ces périodes de grand froid, on a souvent tendance à pousser le radiateur au maximum pour réchauffer sa maison. Le chauffage peut alors vite alourdir la facture d’électricité. Heureusement, il existe des solutions économiques pour se chauffer moins cher pour affronter la vague de froid.

Quelques gestes malins ou quelques petits accessoires suffisent par exemple pour réduire les frais de chauffage.

Découvrez 6 astuces simples pour se chauffer à moindre frais lors du grand froid.

Contrôlez la température des pièces de la maison

La température idéale est de 19°C pour les pièces à vivre et de 16°C pour les chambres sauf s’il y a des enfants de bas âge ou des personnes âgées chez vous. Il n’est pas nécessaire de chauffer plus car 1°C supplémentaire augmentera aussi votre consommation d’énergie de 7%. Si vous avez froid, mettez un pull ou utilisez un plaid ou buvez une boisson chaude.

Un autre conseil utile : chauffez uniquement les pièces que vous utilisez souvent, pour les autres, allumez le chauffage peu de temps avant d’y pénétrer.

Vérifiez votre isolation

Pour éviter toute perte de chaleur, vérifiez également l’isolation de votre maison.

Une fenêtre, une porte ou un volet ouvert ou les interstices entre les portes et les fenêtres vont laisser échapper la chaleur et entrer le froid. La maison devient alors difficile à chauffer. Pensez donc à bien calfeutrer toutes les jointures et à fermer toutes les portes pour une meilleure isolation. Il est aussi astucieux de fermer les volets et les rideaux à la nuit tombée pour conserver la chaleur à l’intérieur.

En empêchant le courant d’air froid de s’insinuer dans votre habitat, ils forment d’excellents isolants.

Programmez votre radiateur ou votre système de chauffage

Les systèmes de chauffage réglables sont de bons moyens pour se chauffer à moindre coût en plein hiver.

Programmer les horaires de chauffage permet en effet d’économiser sur votre consommation d’énergie. Si vous n’êtes pas chez vous toute la journée par exemple, nul besoin de chauffer votre maison pendant votre absence. Vous pouvez mettre en marche votre radiateur 6 h 30 à 8 h puis de 18 h 30 à 22 h.

Certains dispositifs permettent la mise en marche du chauffage 30 minutes avant votre retour. De cette manière, il fera bon lorsque vous rentrerez.

Aérez votre maison

En période hivernale, vous pouvez aussi profiter du soleil pour chauffer vos pièces.

Aérer votre maison pendant 5 à 15 minutes par jours permet de renouveler l’air intérieur déjà vicié. Cela évacue l’humidité et optimise le chauffage car l’air extérieur, qui est sain, sera plus facile et rapide à chauffer que l’air vicié.

Attention toutefois à bien couper vos radiateurs, votre poêle à bois/granulés ou autre appareil de chauffage le temps de l’aération au risque de chauffer inutilement et de perdre de la chaleur.

Optimisez votre chauffage

Il n’est pas toujours indispensable de se lancer dans de grands travaux pour optimiser le chauffage de son logement. La mise en place de certains équipements au bon endroit est une solution simple, pratique et pas chère dans cette optique. Il est conseillé d’installer votre radiateur dans un coin bien dégagé, non bloqué par des meubles ou d’autres appareils. Utilisez également un film isolant derrière l’appareil ou un réflecteur de chaleur pour que la chaleur émise côté mur soit renvoyée vers l’intérieur de la pièce.

Ce petit dispositif coûte à peine 10 euros mais vous évitera de perdre inutilement de la chaleur.

Investissez dans des installations écologiques et économiques

Pour réduire vos dépenses énergétiques en période de grand froid, vous pouvez envisager le remplacement de vos vieux systèmes de chauffage par des installations plus performantes et plus économiques. Certes, l’investissement est coûteux au début mais elles seront vite rentabilisées.

Les dispositifs de chauffage écologiques telles que la chaudière à condensation pourra par exemple vous faire économiser jusqu’à 30% d’énergie. Une chaudière à basse température pour chauffer l’eau consommera également moins d’énergie.

Entretenez votre système de chauffage

L’entretien de votre système de chauffage est bien sur primordial pour éviter de surconsommer de l’énergie au fil des années. De plus, il aura alors plus longue une durée de vie.

Si vous utilisez des radiateurs électriques, dépoussiérez-les une ou deux fois par an, idéalement avant l’hiver pour optimiser leur performance. Vous pouvez utiliser un aspirateur ou une brosse pour le nettoyage. Ces appareils doivent également être contrôlés par un professionnel tous les 5 ans.

Pour ce qui est des poêles à bois et à granulés, nettoyez-les bien chaque semaine (bac à cendres, creuset perforé, chambre de combustion, vitre, résistance d’allumage, au tube d’air comburant), effectuez deux ramonages par an (un en période de chauffe) et faites-les contrôler par des professionnels tous les ans.

Les avantages de l’individualisation des frais de chauffage en copropriété.

Cela coule de source et pourtant, le fait d’individualiser les frais de chauffages en copropriété comporte bon nombre d’avantages (sauf pour les personnes consommant énormément et appréciant le fait de lisser la facture sur X personnes). Être plus juste, en ne payant que ce que vous consommez réellement au lieu d’avoir une facture certes divisée mais, peut-être aussi moins avantageuse pour vous, compte tenu du prix que vous pourriez payer dans en réalité.

D’ailleurs, depuis le 31/03/2017, des décrets obligent les immeubles collectifs qui sont équipés de chauffages collectifs à procéder à l’individualisation des frais de chauffage et donc de se mettre aux normes en s’équipant de système d’individualisation pour les frais de chauffage. Une installation plus que rentabilisée, car il est vérifié qu’une baisse consécutive de 20% de la consommation énergétique se produit lors de la première année de mise en place : une mise à jour technique plus juste, qui vous fera vraiment gagner de l’argent sur vos factures traditionnelles.

Pour approfondir le sujet sur le fait d’individualiser les frais de chauffage en copropriété ou tout simplement savoir comment s’équiper, avec quel matériel et par quelle entreprise, nous vous conseillons de suivre ce lien internet sur l’ individualisation chauffage : vous aurez tous les détails nécessaires pour franchir le cap et pouvoir vous équiper auprès de professionnels qualifiés en la matière.

Comptage du chauffage : une nécessité.

Concernant le comptage du chauffage, il est effectivement très important de calculer le coût de chauffage et d’en déterminer le montant par rapport aux besoins réels en ressources. Il est essentiel pour ne pas continuer à générer des montants pharaoniques en factures énergétiques qui seraient totalement décalées face à vos consommations réelles. D’autant plus, par rapport à certains voisins énergivores qui bénéficieraient du lissage des autres copropriétaires, avec des habitudes de consommations plus importantes ou faisant moins attention que vous.

Plusieurs calculs sont effectués par les professionnels de ce genre d’installations, avec divers calculs afin de déterminer la puissance réelle nécessaire, selon l’isolation, l’installation, les spécificités techniques… Pour sélectionner au plus juste le matériel adéquat par rapport au prix au m², la puissance nécessaire, le nombre éventuels d’appareils à mettre (si besoin était) pour ne pas surconsommer (une grande pièce aura besoin de deux appareils ou plus, pour ne pas que l’appareil unique tourne à plein régime, avec un pic de mise en température très élevé et une consommation allant de pair avec). Le type de chauffage (central ou électrique) sera aussi prépondérant pour déterminer en avance le nombre d’appareils pour avoir le nombre exact d’appareils et chauffer de façon homogène : sous dimensionné ou surdimensionné, un “parc” de chauffages pas adapté viendra dans tous les cas faire augmenter votre note à la fin du mois / de l’année.

Pour comprendre comment le comptage du chauffage fonctionne exactement, ses principes, son comptage en fonction du type de chauffage installé et de sa mise en place, vous pouvez suivre le lien de ce site Web.